Yasmina Sabbah: “mon objectif est de créer une musique pour le futur’

La Libanaise Yasmina Sabbah fait partie du cercle très fermé des femmes cheffes de coeur et  d’orchestre dans le monde arabe. Elle a été, il faut le reconnaître,  à bonne école, puisqu’elle a obtenu avec succès le Master de Musique en direction d’Orchestre et de Chœur de la prestigieuse Université de Cambridge. Un must dans le monde de la muisque classique.

La talentueuse cheffe est attendue les 13 et 14 juillet  à Beyrouth au  Casino du Liban pour  interpréter avec son groupe les tubes des Queen, Led Zeppelin, Pink Floyd, Bon Jovi, et  bien d’autres stars du rock. Ces  chants seront” réinventés, réorchestrés et arrangés spécialement pour le Chœur de l’USJ par les compositeurs Ayad et Sary Khalifé, Vincenzo De Filippo et Nadim Tarabay”. Pour rappel, Yasmina Sabbah est  directrice de musique à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth (USJB) dont elle dirige depuis 2016 le  Chœur  composé de 70 choristes.

L’éditorial du website de l”université dessine le portrait de cette grande artiste et le tournant pris par son projet : ” En juillet 2021, Yasmina Sabbah a été choisie et nommée Cheffe d’orchestre du Firdaus Orchestra, un ensemble musical féminin unique formé exclusivement pour l’Expo 2020 de Dubai. Un groupe  créé avec l’ambition de  mêler  “différents instruments occidentaux, orientaux et extrême-orientaux et présenter un vaste répertoire allant de la musique symphonique classique au style oriental et aux nouvelles compositions…“L’événement novateur devrait faire sensation au pays du Cèdre et bien au-delà.

 

Yasmina Sabbah: « Je cherche toujours des programmes audacieux qui vont à contre-sens des attentes du public. Nous nous sommes donc tournés vers le rock et avons choisi des incontournables que nous avons déconstruits et réinventés pour chœur et orchestre symphonique en intégrant un processus de composition qui ne touche pas à la mélodie initiale afin qu’ils soient écoutés avec une oreille totalement nouvelle…

«Imaginez donc Eye Of The Tiger sur le concerto pour piano de Rachmaninoff(…) Nous ne sommes pas les premiers à puiser dans ce répertoire, mais nous essayons d’aller au-delà de l’élargissement de l’orchestration, nous faisons une refonte, nous réécrivons pour donner naissance à quelque chose d’innovant qui rende justice à ces deux mondes de la musique »

« La musique classique nous en apprend tellement sur la complexité de l’écriture de l’orchestration, mais mon objectif a toujours été de créer une musique pour le futur, de collaborer avec des musiciens contemporains notamment libanais qui ont un énorme atout à offrir vu le riche héritage culturel et classique occidental que nous avons étudié…”

(Propos extraits de l’entretien accordé au quotidien libanais “L’Orien le Jour ” dat du 10 juillet 2024).

 

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir au TOP