Claire Denis: « j’ai pu rêver d’une égalité femmes-hommes »

Année faste pour la réalisatrice Claire Denis dont un premier film sorti au printemps et ntitulé « Des étoiles à midi »  a reçu le  Grand Prix à Cannes. Le deuxième, « Avec Amour et acharnement « , sera dans les salles en France en septembre. Un film sur la passion amoureuse et le désir où Juliette Binoche  et Vincent Lindon sont remarquables.

Interrogée par le magazine digital  trois couleurs.fr , la cinéaste  a bien sûr parlé de ses films mais égakement évoqué les choses et les affaires du monde. Elle a notamment dit son inquiétude devant le  recul social dont vont beaucoup souffrir les femmes américaines suite à la révocation par la Cour suprême  de l’arrêt Roe vs Rade qui garantissait le droit à l’avortement dans tout le pays. Une décision qui lui rapelle la chance que les femmes de sa génération ont eu en France de bénéficier des combats menés par tant de femmes éclairés et courageuses afin de garantir les droits et les libertés. Mots choisis.

 » Au sortir de l’adolescence, je bénéficiais du combat des femmes, du MLF qui avaient lutté pour la pilule et l’avortement. Je pouvais rêver d’avoir une vie de femme à égalité de celles des hommes grâce à ça, même si ce n’était pas vrai au niveau des salaires, du métier, tout ça. Voir que cette chose-là est en train de se fracasser me fait tomber dans un sentiment de désespoir. Ça veut dire que tout ça a été vain. Certaines femmes préfèrent se retrancher dans une autre vision du monde. Ça me paraît étrange, de condamner des femmes plus faibles, plus fragiles qu’elles économiquement, à être mères sans l’avoir voulu, à être mères seules ou mères adolescentes. Je tremble en vous en parlant. Ça met les femmes encore plus bas. Elles vont en chier, là, c’est sûr « 

(Propos parus dans les colonnes du magazine digital trois couleurs.fr daté du 25 aout 2022)

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir au TOP