France: les femmes votent entreprises « progressistes »

En France, la loi Rixain votée en  décembre 2021 impose  un quota de femmes dans les comités exécutifs des entreprises du SBF 120* . Estimé à 30% d’ici 2027 et 40% trois ans plus tard. Selon les derniers chiffres  connus  seulement 30% des sociétés du SBF atteignent les 30% requis. On note globalement une progression  depuis quelques années mais elle demeure inégale  selon les secteurs. Il y a un volontarisme indiscutable mais encore insuffisant.

Là où l’envie de changer la donne existe, les femmes gagnent des places. Comme l’explique dans les colonnes du Figaro du 14 février   Sylvain Dhenin, associé chez Heidrick & Struggles :« Mais même dans les secteurs où il est plus compliqué de féminiser les instances dirigeantes, les entreprises qui ont été très volontaristes ont obtenu des résultats remarquables, à l’image de Legrand et Schneider Electric. « Les femmes préfèrent aller vers des entreprises progressistes, qui ont montré leur capacité à leur offrir de belles carrières. Pour ces entreprises, il sera donc à l’avenir encore plus facile de recruter des profils féminins »  .

Le quotidien français dessine toutefois un bémol : « Les hommes gardent leur pré carré. Dans les comex, la percée des profils féminins se limite le plus souvent aux postes fonctionnels : ressources humaines, marketing et communication, juridique, RSE. Leur place s’est même effritée en finance ou dans l’IT et le numérique ».  Chiffres contradictoires :Les fonctions opérationnelles sont occupées à 86 % par des hommes.

Il faut rappeler qu’Isabelle Kocher a été la première femme à etre nommée à la tête d’une entreprise du CAC 40. En l’occurence Engie. Christel Heydemann  sera le deuxième puisqu’elle est appelée à remplacer Stéphane Richard à la tête du groupe  Orange  à partir du 4 avril prochain. En résumé, les femmes  entrevoient la fin de l’hiver,  mais le printemps peut leur paraître encore lointain.

@Méditerranéennes Magazine

* Le SBF 120 – Société des Bourses Françaises- est un indice boursier déterminé à partir des cotations des 120 entreprises les plus liquides cotées sur le marché français.

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir au TOP