Cristina Comencni : « Liberté et bien être vraiment liés ? »

L »talienne  Cristina Comencini  vient de commettre son 13e roman intitulé « L’autre femme »  et finalise un scénario  inspiré du best-seller « La Goûteuse d’Hitler« , de Rosella Postorin. La fille du grand  cinéaste  des années 60–80  s’est beaucoup intéressée aux relations de couples et a fini par se poser une question essentielle sur le lien entre liberté et bien être. Mots choisis.

« Aujourd’hui, je constate, et je le déplore : il y a de plus en plus de place pour le “moi” au détriment du “nous”, du collectif. Ce qui entrave toute véritable plénitude, comme si l’altérité désormais faisait peur. Il faudrait peut-être ralentir un peu, se poser, souffler. Tout en se posant la question tion suivante : la liberté est-elle si liée que ça au bien-être ? »

(Extrait d’une chronique publiée par le quotidien français Le Monde du 12 mai 2022)

 

 

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir au TOP