Algérie : le film « Soula » récompensé au Portugal

Le film algérien « Soula », un long métrage signé Salah Issaadpousuit son petit bonheur de chemin de la renommée. Le film  a déjà été primé dans plusieurs  festivals, notamment  en Jordanie et au Liban.

Plus récemment (19 juin)  il a décroché  la palme  d’or  du festival de Genève. De son côté,  Souhila Bahri a reçu le  prix de la meilleure actrice. Début août,  Soula a raflé  la palme du meilleur film de la 26e “ des Rencontres  Internationales du Cinema, Télévision, Vídéo e Multimédias – AVANCA 2022” en même temps que  le prix de la  photo a été décerné au directeur de la photographie, Arthur Fanget. Avanca se situe à une quarantaine de la ville de Porto dans le nord ouest du pays.

De belles performances. Mais le film aurait sans doute  plus de visibilité s’il pouvait accéder aux circuits européens des grandes des salles obscures dans des pays comme la France, l »Espagne ou l’Italie où vivent de nombreuses diasporas maghrébines.

Rappel du scénario : « Le film narre l’histoire  d’une très jeune femme et son bébé né d’une relation hors mariage et d’un père inconnu  mise à la porte de la maison familiale  et qui va errer dans  Alger. Passant d’une banquette arrière d’une voiture à l’autre. D’un hébergement précaire à l’autre et d’un prédateur à l’autre.Un road movie nocturne à la fois émouvant et impressionnant.Tout se passe dans un environnement glauque où l’indifférence se conjugue parfaitement avec l’hyprocrisie sociale et l’irresponsabilité crasse des pouvoirs publics. A noter  que l’actrice principale,Souhila Bahri, y est bouleversante. Et pour cause, le scénario est largement inspiré de son expérience traumatisante de mère célibataire ». 

@Leila Alaoui

 


 

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir au TOP