Exposition au Carnavalet : Les luttes des Parisiennes pour l’émancipation.

Les luttes pour l’égalité des droits entre hommes et femmes ne datent pas de l’avénèment de #Me Too. En tout cas pas à Paris comme le révèle la magnifique exposition intitulée « Parisiennes citoyennes  » avec le sous titre « Engagements pour l’émancipation des femmes (1789-2000)  » présentée au musée Carnavalet depuis le 29 septembre avec une clôture prévue le 29 janvier 2023.

1933 : Premières femmes en pantalon à Paris

Soit 211 ans d’histoire d’une grande richesse émailée  d’avancées et de reculades, de batailles gagnées et de défaites.  Cela va du « droit de cité  » réclamé durant la Révolution  au  « Droit  à la parité » défendu par les féministes en 2000. Avec un panel de personnalités eceptionnelles. De noms devenus célèbres, à l’image  de Olympe de Gouges   et de la romancière George Sand juqu’à Gisèle Halimi, l’avocate, immense défenseure des droits des femmes et des hommes en passant par Simone Veil, la ministre qui gagna la bataille de la légalisation de l’avortement contre une assemblée nationale  férocement hostile parce que conservatrice et à majorité masculine. Mais le contenu fait aussi la part belle à d’innombrables anonymes.

Ce qui rend l’exposition  passionnante c’est aussi la diversité des supports. Lesquels symbolisent aussi les progrès technologiques :gravures,  peintures, affiches,journaux, photos, films, vidéos, banderoles, culotte bouffante de cyclisme dite « bloomer » et divers  vêtements sportifs. Diversité aussi des thèmes et des luttes évoquées : égalité salariale, féminisation de la langue, éducation des filles, droit des femmes à disposer de leur corps... ».

1936 : à quelques encablures de la deuxième guerre mondiale, manifestation à Paris pour le droit de vote

Quatre femmes sont à l’origine de cette exposition et  de ce périple fantastiques. En l’occurrence, Valérie Guillaume, conservatrice générale du patrimoine et directrice du musée Carnavalet – Histoire de Paris , Christine Bard, professeure d’histoire contemporaine à l’Université d’Angers (UMR TEMOS), membre de l’Institut universitaire de France, Catherine Tambrun, attachée de conservation au département Photographies et Images numériques et Juliette Tanré-Szewczyk, conservatrice du patrimoine, responsable du département des sculptures et du patrimoine architectural et urbain.

@Méditerranéennes Magazine

Adresse  du Musée Carnavalet : 23 rue de Sévigné 75003 Paris 

 

 

page54image22555824page54image22577456 page54image22578288page54image11380608 page54image11380160

 «

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir au TOP